Les implants toriques sont des implants fréquemment utilisés en chirurgie de la cataracte. Ils viennent remplacer le cristallin opacifié (la cataracte) lors de l’opération. Très bien supportés et avec une longue durée de vie, ils n’ont pas besoin d’être changés. Ils permettent de corriger l’astigmatisme en plus des deux principales amétropies que sont la myopie et l’hypermétropie. Ainsi on peut chez les patients viser une vision nette de loin ou de près sans lunettes. Il est également possible de privilégier une vision nette de loin sur l’œil directeur (dominant) et une vision de près sur l’œil dominé pour une plus grande indépendance aux lunettes. Dans leur version les plus premium, les implants peuvent être toriques multifocaux afin de compenser la presbytie en plus des autres amétropies.

Implant monofocal torique
Implant torique

Les implants toriques en bref

  • Correction : astigmatisme +/- myopie et hypermétropie.
  • Vision obtenue : de loin ou de près indépendante des lunettes.
  • Correction de l’astigmatisme : oui.
  • Correction de la presbytie : oui, en bascule (monovision) ou en multifocal torique.
  • Durée de l’implant : toute la vie.
  • Avantages : vision excellente, peu de contre-indications, peu d’imprévus.
  • Inconvénients : ne corrige que les astigmatismes réguliers.
  • Coût : + (surcoût).

Qu’est-ce qu’un implant torique ?

Un cristallin présentant une cataracte est une lentille naturelle ayant perdu sa transparence. La chirurgie de la cataracte consiste à l’extraire pour le remplacer par une lentille artificielle dotée des mêmes propriétés. Elle permet de restaurer la transparence perdue du cristallin et de faire converger la lumière sur la rétine. Selon ses propriétés, cet implant peut être monofocal, torique ou multifocal.

L’implant torique est un implant venant compenser l’astigmatisme cornéen. Il est placé dans l’axe de l’astigmatisme afin de venir le corriger. Il a donc un sens lorsqu’il est positionné lors de l’intervention.

Afin d’améliorer la précision lors de la pose, le chirurgien peut s’aider d’un système de repérage 3D et de réalité augmentée incorporée à son microscope.

Injection d'implant
Injection d’implant
Source AAO

Fonctionnement et principales situations :

Comme son nom l’indique, un implant torique est une lentille qui permet de corriger l’astigmatisme. À l’issue de la chirurgie, sans correction, la vision sera nette pour une distance donnée et définie par avance avec le chirurgien. Il peut ainsi être proposé, selon les souhaits du patient une vision de loin, qui suppose le port de lunettes en vision de près, ou une vision de près, qui suppose le port de lunettes en vision de loin. Une bascule, un œil de loin, l’autre de près ou une version multifocale sont également possibles.

Implant Monofocal torique
Monofocal torique
Implant Multifocal torique
Multifocal torique

Quel résultat visuel avec un implant torique ?

Comme son nom l’indique, un implant torique est une lentille qui permet de compenser l’astigmatisme. Dans sa version monofocal torique, il est possible de viser l’emmétropie (vision de loin), la myopie résiduelle (vision de près) ou la bascule. Dans sa version multifocal torique il est possible de corriger l’astigmatisme, la myopie, l’hypermétropie et la presbytie.

Correction en vision de loin pour les deux yeux

Comme une paire de jumelles dont le focus serait à l’infini, en décidant de corriger la vision de loin avec un implant monofocal torique, les images en vision de près seront floues car focalisées derrière la rétine. Il faudra porter une paire de lunettes de lecture d’appoint (loupes ou verres progressifs selon les préférences). On parle d’emmétropie. Cette technique est généralement privilégiée chez les patients ayant une bonne vision de loin (astigmate hypermétrope et emmétrope). On l’évite souvent en cas de d’astigmatisme myopique, car la perte de vision de près est déstabilisante pour les patients myopes.

Emetropie vision de loin : vision nette de loin / floue de près
Vision nette de loin

Correction de loin

  • Pour qui ? Astigmate hypermétrope ou myope, souhaitant privilégier la vision de loin.
  • Résultat attendu : Vision optimale de loin sans lunettes, lunettes en vision de près.
  • Avantages : Excellence de la vision, peu de contre-indications, peu d’imprévus.
  • Inconvénients : Nécessité de lunettes en vision de près : ordinateur, lecture, écriture.

Correction de la vision de près pour les deux yeux

Comme une paire de jumelles focalisée au premier plan, en décidant de privilégier la vision de près, l’implant monofocal torique permettra une vision nette pour les images présentes entre 30 cm & 1 m de distance. Au-delà les images seront floues car focalisées en avant de la rétine et nécessiteront une correction. On parle de myopie résiduelle. Cette technique est généralement privilégiée chez les patients ayant une bonne vision de près, comme les myopies, ayant généralement l’habitude de retirer leurs lunettes pour lire.

Myopie résiduelle : Vision nette de près / floue de loin sans lunettes
Vision nette de près

Correction de près

  • Pour qui ? Myope astigmate souhaitant privilégier la vision de près ou habitué à retirer ses lunettes pour lire.
  • Résultat attendu : Vision optimale de près sans lunettes, lunettes en vision de loin.
  • Avantages : Excellence de la vision, peu de contre-indications, peu d’imprévus.
  • Inconvénients : Nécessité de lunettes en vision de loin.

La bascule pour voir de près et de loin

Les implants toriques monofocaux permettent un compromis intéressant : la bascule, également dite « monovision« . La vision est nette de loin pour l’œil dominant / directeur (utilisé pour viser), nette en vision de près pour l’œil dominé (fermé pour viser). Ainsi après une courte période d’adaptation, la vision sera bonne à la fois de loin et de près sans prendre conscience de cette différence.

Cette solution est à privilégier chez les patients souhaitant privilégier une « autonomie » sans lunettes plutôt qu’une vision de loin, ou de près excellente sans lunettes. Il est habituellement évoqué une autonomie à 80% sans lunettes, les activités soutenues de lecture et de vision de loin (comme la conduite ou le cinéma) requérant une correction d’appoint.

Bascule-ou-monovion-fusion-des-images
Œil dominant de loin,
Œil dominé de près
Vision correcte de près et loin sans correction

Bascule

  • Pour qui ? Toute personne souhaitant voir de près et de loin sans correction.
  • Résultat attendu ? Indépendance aux lunettes environ 80% à 90% du temps + paire de lunettes d’appoint.
  • Vision de loin sur l’œil directeur : correcte sans correction, correction pour conduite et cinéma.
  • Vision de près dominé : correcte sans correction, correction pour lecture prolongée.
  • Principal atout : autonomie 80 à 90% du temps sans lunettes.
  • Principal inconvénient : vision jamais parfaite sans lunettes.

Les implants toriques multifocaux

Les implants toriques multifocaux permettent de compenser la presbytie en plus de l’astigmatisme, de la myopie, de l’hypermétrope. Ils permettent une vision nette de près et de loin grâce à un système de diffraction de la lumière.

Séduisants techniquement, la diffraction de la lumière est cependant à l’origine de halos lumineux et d’une perte légère de sensibilité au contraste tout particulièrement dans la pénombre. De fait une information claire des patients et une stricte sélection préopératoire sont nécessaires.

Torique multifocal Perte de contraste
Perte de contraste à droite

Bascule ou implants multifocaux ?

Les implants multifocaux permettent de compenser la presbytie tout comme la bascule. La sélection des patients est très importante afin d’apporter la meilleure qualité de vision.

Bascule

  • Avantage
    • Qualité de vision.
    • Pas de halos lumineux.
    • Correction d’appoint facile à réaliser.
    • Bien supportée chez le myope.
    • Possible en cas de glaucome, diabète ou DMLA.
  • Inconvénients
    • Altération légère de la vision binoculaire
    • Sensation de fatigue à la lecture prolongée sans lunettes
    • Moins bien supportée chez l’hypermétrope.

Multifocaux

  • Avantages
    • Indépendance aux lunettes.
    • Très bien supporté par l’hypermétrope.
  • Inconvénients
    • Hâlos lumineux.
    • Contre-indiqués en cas de glaucome ou DMLA.

Implant torique correction de l’astigmatisme :

Il existe trois formes d’astigmatisme en fonction du méridien le plus cambré. L’implant vient compenser l’astigmatisme dans cet axe.

  • Astigmatisme direct (conforme à la règle)
    Il s’agit de l’astigmatisme le plus fréquent. L’axe le plus cambré est vertical, le plus plat horizontal. Cet astigmatisme est mieux toléré que les autres. On le tolère jusqu’à 1,25 dioptrie.
Topographie astigmatisme direct
Astigmatisme direct
Implant corrigeant l'astigmatisme direct
Implant corrigeant l’astigmatisme direct
  • Astigmatisme inverse (non conforme à la règle)

Plus rare que l’astigmatisme direct, l’axe le plus cambré est horizontal et le plus plat vertical. Cet astigmatisme est moins bien toléré. On le corrige dès 1 dioptrie.

Topographie astigmatisme direct
Astigmatisme indirect
Implant corrigeant l'astigmatisme indirect
Implant corrigeant l’astigmatisme indirect

  • Astigmatisme oblique
    On parle d’astigmatisme oblique lorsque son axe est ni vertical, ni horizontal. On le corrige dès 1 dioptrie.
Topographie astigmatisme oblique
Astigmatisme oblique
Implant corrigeant l'astigmatisme oblique
Implant corrigeant l’astigmatisme oblique

Astigmatisme irrégulier :

L’astigmatisme est régulier lorsqu’il peut être modélisé selon un axe cambré et un axe moins cambré. Certaines maladies comme le kératocône ou la dégénérescence marginale pellucide déforment la cornée en profondeur, l’astigmatisme est alors dit irrégulier. Il est donc difficile voire impossible de définir un axe à cet astigmatisme. Seules des lentilles de contact rigides ou une greffe de cornée permettent de le corriger. Il s’agit d’un astigmatisme rare.

Les implants toriques ne sont pas ou que très partiellement capables de corriger ces astigmatismes. À ce titre il est préférable de privilégier un implant monofocal, surtout chez les patients déjà appareillés en lentilles rigides.

Kératocone Astigmatisme irrégulier
Astigmatisme irrégulier
Astigmatisme direct simple régulier
Astigmatisme régulier

Les chirurgiens de la cataracte de la communauté

Les chirurgiens de la cataracte membres de la communauté Qualidoc pratiquant la pose d’implants toriques sont disponibles pour un rendez-vous de consultation proche de chez vous partout en France.

Questions fréquentes :

Non. Il faut corriger chaque œil au mieux, si l’œil n’est pas astigmate nul besoin de corriger. S’il l’est alors oui.

Oui, les implants toriques sont répandus, ils existent donc en jaune et en transparent (blanc).

Le chirurgien peut s’aider soit d’un repérage manuel réalisé avant la chirurgie, soit de réalité augmentée intégrée à son microscope.

Non, les repères de l’implant sont invisibles. Impossibles qu’ils vous gênent.

Les implants toriques ont un coût plus élevé. Ce surcoût n’est pas pris en charge par la sécurité sociale mais par certaines mutuelles. Le surcoût moyen demandé par les établissements de soin est de 50 à 150€ pour un implant torique monofocal et jusqu’à 400€ pour un implant torique multifocal.

La sécurité sociale ne prend pas en charge le remboursement des implants toriques; Certaines mutuelles les remboursent car l’indépendance aux lunettes réduit les frais optiques après l’intervention.

Oui quasiment tous ! Zeiss, Alcon, Bausch & Lomb,… tous les acteurs du secteur proposent une version torique de leurs implants.

Non, absolument pas ! L’adaptation à la correction de l’astigmatisme est immédiate et appréciée des patients.

Dr Hugo Bourdon

Auteur invité

Dr Hugo Bourdon

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Hugo Bourdon est spécialiste des interventions de cataracte, rétine, glaucome et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Hospitalier National des 15/20.
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires