La capsulotomie au laser YAG constitue le traitement de la cataracte secondaire. Également dite « capsulose », il s’agit d’une opacification du sac naturel dans lequel a été placé l’implant au cours d’une opération de la cataracte. Elle apparaît 1 à 5 ans après la chirurgie et se manifeste par une baisse de vision progressive. Parfaitement indolore, la capsulotomie au laser YAG est réalisée au cabinet après anesthésie locale par gouttes et permet une récupération visuelle quasiment instantanée.

capsulotomie laser cataracte secondaire
Capsulotomie laser
Source AAO

La capsulotomie au laser YAG en bref

  • Technique : découpe laser de la capsule
  • Déroulement : en salle de laser au cabinet
  • Durée : 3 à 5 minutes par œil, les 2 yeux ne sont habituellement pas traités le même jour
  • Anesthésie : locale par gouttes, pas de consultation d’anesthésie
  • Douleurs : aucune
  • Récupération visuelle : vision bonne dès le lendemain
  • Reprise de la conduite et du travail : immédiate, pas d’arrêt de travail
  • Traitement postopératoire : collyres

Qu’est-ce que la capsulotomie au laser YAG ?

La capsulotomie au laser YAG désigne la technique laser utilisée pour traiter l’opacification capsulaire secondaire. La technique consiste à venir découper à l’aide d’un laser hautement précis la fine couche de cellules ayant repoussé autour de l’implant et obstruant la vision. L’intervention se déroule au cabinet dans une salle dédiée, sous anesthésie locale. Des gouttes anti-inflammatoires sont instillées pendant quelques jours après le laser.

Déroulement du laser :

Quelle préparation avant le laser ?

La capsulotomie est un geste technique se réalisant au cabinet. Il n’y a donc pas besoin de consultation d’anesthésie préalable ni de jeune à respecter.

Préparation

  • Dilatation pupillaire : instillation de collyres mydriatiques (Mydriaticum® +/- Néosynéphrine®) 30 minutes avant l’horaire du rendez-vous. L’instillation des mydriatiques peut être réalisée au cabinet auquel cas il faut se présenter 30 minutes avant le rendez-vous ou au domicile dans ce cas il est possible de se présenter directement pour le rendez-vous.
  • Anesthésie : instillation de collyre anesthésique (Oxybuprocaïne) quelques minutes avant la réalisation du laser.

Laser

  • Installation en position assise, visage posé sur la mentonnière
  • Le patient regarde droit devant lui sans bouger
  • Calibrage du laser et repérage de la capsulose
  • Mise en place d’une lentille contact afin de limiter les mouvements de l’œil (option)
  • Réalisation de la capsulotomie : 5 à 10 impacts de laser en 3 minutes
  • Retrait de la lentille

Après le laser

  • Repos en salle d’attente quelques minutes
  • Retour à domicile
  • Démarrer les traitements anti-inflammatoires le soir même ou le lendemain
capsulose,capsulotomie,laser YAG,opacification capsulaire,capsulotomie prix,capsulotomie du cristallin pour cataracte secondaire avec laser,capsulotomie oeil,capsulotomie laser,capsulotomie laser yag,capsulotomie laser yag sfo,capsulotomie laser yeux
Laser YAG

Traitements post-laser YAG

Il n’existe pas de recommandations claires pour les traitements post-laser YAG. Cependant il existe 2 règles :

  • Mettre un traitement anti-inflammatoire systématique
  • S’adapter aux fragilités de l’œil : glaucome, diabète oculaire

Ainsi l’ordonnance post-laser comporte des gouttes :

  • Anti-inflammatoires : 1 goutte 3 fois par jour pendant 7 jours à 1 mois
  • +/- de la Iopidine afin de prévenir des pics de tension oculaire

Résultats attendus

La récupération après laser est très rapide (quelques heures). Une sensation d’éblouissement comme le matin au lever est souvent décrite par les patients, le temps que la rétine se réhabitue à la clarté. Quelques corps flottants sont également fréquemment décrits, le temps que les fragments de capsule se dissipent.

Complications de la capsulotomie laser

Les complications de la capsulotomie sont rares, cependant réaliser un laser autour de l’implant et dans un organe si petit que l’œil réserve parfois quelques mésaventures. Les complications sont ici classées par gravité :

  • Impact sur l’implant : fréquent et peu grave, les impacts de laser sur l’implant sont le plus souvent invisibles pour le patient
  • Œdème maculaire : aussi appelé Irvin Gass, toute inflammation de l’œil peut entraîner un œdème de la rétine. La complication est prévenue par l’instillation de collyres anti-inflammatoires
  • Luxation de l’implant : malheureusement l’implant peut bouger si le laser est réalisé trop précocement (< 3 mois) après l’intervention ou si l’œil présentait des fragilités
  • Décollement de rétine : rarissime, la force du laser fait parfois bouger le vitré causant une déchirure et parfois un décollement de la rétine

Le laser se réalisant sans incision de l’œil, il n’y a aucun risque d’attraper une endophtalmie (infection intraoculaire)

Questions fréquentes

Oui, contrairement à l’opération de la cataracte qui est manuelle, la capsulotomie, elle, est réalisée par laser.

Non, le laser n’est pas douloureux. Un anesthésique local en gouttes est amplement suffisant pour limiter l’inconfort.

Le laser dure entre 1 et 3 minutes en fonction de la rigidité de la capsule. Au final la préparation au laser (dilatation de la pupille) est l’étape la plus longue car les gouttes doivent être instillées 30 minutes avant le geste.

Mieux vaut éviter. Un mouvement de sursaut au déclenchement du laser est sans conséquence car l’énergie aura déjà été délivrée. Cependant bouger en permanence lors du geste allonge sa durée et rend plus difficile le travail de l’ophtalmologue.

Non, mieux vaut éviter sauf cas particulier (difficultés de déplacement, instabilité physique,…) . Les rares cas de luxation d’implant, œdème maculaire ou décollement de rétine justifient d’espacer les 2 gestes.

Non. Il faut compter 30 minutes de préparation par gouttes sur place si celles-ci n’ont pas été retirées préalablement à la pharmacie. Le geste se déroule lui en externe (comme une consultation classique).

Non. Pas besoin de pansement après le laser, seules des gouttes anti-inflammatoires pendant 7 à 15 jours sont utiles.

Après la capsulotomie, la capsule postérieure va se dissoudre dans le corps vitré. De fait les patients perçoivent régulièrement des corps flottants pendant quelques jours après le laser. La capsulotomie permettant de regagner une clarté visuelle, les patients rapportent également une sensation d’éblouissement dans les heures suivant le laser.

Le tarif remboursé par la sécurité sociale est de 83,60€ pour la capsulotomie. À cela peuvent s’ajouter le complément d’honoraire ne devant pas dépasser 150% du tarif sécurité sociale, soit 125,40€ de dépassement maximum.

Informations utiles, documents et administratif

Consentements

Consentement – Capsulotomie

Les recommandations officielles émises par la société française d’ophtalmologie (SFO) pour le traitement de la capsulose.

Chronologie de l’intervention

Déroulement de la capsulotomie

Chronologie de la capsulose, du diagnostic à la récupération en passant par le traitement.

Les spécialistes du laser de la communauté

Les chirurgiens de la cataracte membres de la communauté Qualidoc sont disponibles pour un rendez-vous de consultation proche de chez vous partout en France.

Dr Hugo Bourdon

Auteur

Dr Hugo Bourdon

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Hugo Bourdon est spécialiste des interventions de cataracte, rétine, glaucome et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Hospitalier National des 15/20.
Voir le profil

2 commentaires

    1. Bonjour,
      Bien qu’inhabituel, il arrive qu’il y ait quelques brûlures après un laser de la cataracte secondaire. Concernant les corps flottants, ceux-ci sont usuels après cette intervention, car la capsule se dissout et termine par tomber au fond d’œil.
      En cas de baisse de vision brutale, amputation du champ visuel, ou absence d’amélioration des symptômes sur ce weekend, je vous invite à consulter votre ophtalmogue en début de semaine.
      Bien cordialement

      Dr Bourdon

Publier un commentaire

* champs obligatoires