La chirurgie du glaucome prend naissance au début du 19ème siècle, en Allemagne, avec le Dr Von Graefe, qui le premier pratique une iridectomie chirurgicale. Les premières chirurgies filtrantes datent du début du 20ème siècle. La sclérectomie profonde est mise au point par le Dr Fiodorov dans les années 90 en URSS.

Les grandes dates de la chirurgie du glaucome

  • 1828 : première iridectomie chirurgicale
  • 1956 : première trabéculectomie moderne
  • 1989 : première sclérectomie moderne

Albrecht von Graefe et le succès de l’iridectomie

Von Graefe est un Ophtalmologiste allemand, né à Berlin en 1828 il est le premier à distinguer le glaucome chronique (désormais glaucome primitif à angle ouvert) du glaucome aigu. Il réalise avec succès une iridectomie chirurgicale comme traitement d’un glaucome aigu.

Les débuts de la sclérectomie

La chirurgie du glaucome proprement dite débute à la fin du 19ème siècle avec un autre ophtalmologue allemand, Louis de Wecker et un Autrichien, Ludwig Mauthner qui réalisent les premières sclérectomies. C’est de Wecker qui met en évidence le fait q’une « cicatrisation sclérale cystoïde » permet la baisse de la pression intraoculaire.

Pierre-Félix Lagrange et la naissance de la glaucomatologie française

Avec le temps, les techniques chirurgicales s’imposent et se perfectionnent. Au début du 20e siècle, Pierre-Félix Lagrange un ophtalmologue bordelais décrit une nouvelle technique chirurgicale ou « sclérecto-iridectomie » dans laquelle il réalise un volet cornéo-scléral et conjonctival puis une sclérectomie proprement dite avec iridectomie.

Les années 1950, apparition des techniques modernes

Après la Seconde Guerre Mondiale, une meilleure compréhension du glaucome à angle ouvert et de la résistance au passage de l’humeur aqueuse par le trabéculum va conduire à l’apparition des techniques chirurgicales toujours utilisées de nos jours. La première trabéculectomie fut réalisée en 1956 mais c’est véritablement dans les années 1970 et John Edward Cairns qu’elle s’impose comme technique de référence. Dans cette technique, un volet scléral protège et régule l’écoulement de l’humeur aqueuse diminuant ainsi le risque de complications.

Les années 1990 et l’essor de la sclérectomie profonde

En 1989, Sviatoslav Fyodrov met au point une technique de chirurgie « non perforante », c’est à dire qu’il n’y pas de communication entre l’intérieurde l’oeil et l’extérieur. Les tissus au niveau du trabéculum et du canal de schlem sont amincis afin d’évacuer l’humeur aqueuse. Cette technique se diffuse en France dans les années 1990 et reste encore largement pratiquée aujourd’hui.

Dr Louis Debillon

Auteur invité

Dr Louis Debillon

Le Dr Louis Debillon est chirurgien ophtalmologue à Paris. Il est spécialiste de la chirurgie de la cataracte, du glaucome et de la rétine
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires