Les traitements laser sont utilisés pour abaisser la pression intraoculaire. Le laser SLT intervient en complément des collyres dans le glaucome à angle ouvert. L’iridotomie, quant à elle, intervient en traitement préventif et curatif des glaucomes à angle fermé, aigus ou chroniques. Les lasers se réalisent au cabinet de l’ophtalmologue et sont parfaitement indolores.

iridotomie laser
Iridotomie périphérique laser
Source AAO

Les lasers en bref

  • Laser SLT : complément des collyres, glaucome à angle ouvert
  • Iridotomie : préventif et curatif, glaucome à angle fermé
  • Déroulement : consultation au cabinet de l’ophtalmologue
  • Préparation : collyres pour resserrer la pupille 1h avant la séance
  • Anesthésie : locale par collyre
  • Durée : quelques minutes, une ou deux séances par œil, un œil par consultation
  • Douleur : aucune
  • Convalescence : aucune, reprise des activités le jour même
  • Traitement post laser : collyres anti-inflammatoires

Traitements laser et glaucome

Le traitement laser du glaucome sert à contrôler la pression oculaire. Souvent utilisé en complément d’un traitement médical, les lasers et techniques utilisés dépendent du type de glaucome à traiter et du contexte, mais les plus utilisés sont le laser SLT et l’iridotomie.

  • Glaucome chronique à angle ouvert – en complément des collyres lorsque la pression est mal contrôlée, le laser SLT permet de rétablir une bonne circulation de l’humeur aqueuse en perméabilisant le trabéculum.
  • Glaucome chronique à angle fermé – lorsque la pression oculaire n’est pas encore trop élevée, l’iridotomie périphérique permet de rétablir l’ouverture de l’angle.
  • Glaucome aigu à angle fermé – lorsqu’un patient est à risque de glaucome aigu, l’iridotomie permet de lever les risques de blocage pupillaire.

Se préparer pour l’opération

Afin de préparer l’opération, des collyres myotiques (Pilocarpine) seront instillés 30 à 60 minutes avant l’horaire du rendez-vous pour « resserrer » la pupille. L’instillation des collyres peut être réalisée au cabinet, auquel cas il faut se présenter 30 minutes avant le rendez-vous. Des collyres anesthésiques (Oxybuprocaïne) seront ensuite instillés quelques minutes avant la réalisation du laser.

Effets secondaires de la Pilocarpine

La pilocarpine utilisée pour resserrer la pupille peut provoquer un léger mal de tête (céphalée) ainsi qu’une vision plus sombre et difficile dans l’obscurité. En effet, la pupille ne peut plus se dilater pour augmenter la quantité de lumière stimulant la rétine. Pas de panique ! Cet effet est transitoire et ne dure que quelques heures.

Déroulement d’une séance de laser

Une fois les collyres instillés, le laser se déroule de la façon suivante :

  • Installation en position assise, visage posé sur la mentonnière
  • Le patient regarde droit devant lui sans bouger
  • Calibrage du laser
  • Mise en place d’une lentille contact afin de limiter les mouvements de l’œil et voir la zone à traiter
  • Réalisation de l’iridotomie ou de la trabéculoplastie
  • Retrait de la lentille

Une fois l’intervention terminée, le patient se repose en salle d’attente quelques minutes. La vision reste légèrement floue.

Laser combiné YAG/SLT

Traitements post-opératoires

Une fois l’opération réalisée, le patient doit démarrer les traitements anti-inflammatoires le soir même ou le lendemain.

Trabéculoplastie au laser SLT

La trabéculoplastie sélective au laser ou SLT est une innovation récente dans le domaine du glaucome. La trabéculoplastie agit directement sur le filtre de régulation de la pression intraoculaire, le trabéculum, en le rendant plus perméable au passage de l’humeur aqueuse.

  • Indication – Il est utilisé dans le glaucome à angle ouvert en complément des collyres lorsque la pression intraoculaire n’est pas bien contrôlée. Il peut être une alternative aux gouttes en cas de mauvaise tolérance de celles-ci.
  • Objectif – Il permet d’abaisser la pression intraoculaire. Son effet est transitoire mais peut persister jusqu’à 2 ans. Si besoin, il peut être répété jusqu’à 3 fois sur le même œil.
laser slt
Trabéculoplastie au laser
Source AAO

Effets secondaires et complications du SLT

Les effets secondaires post SLT sont rares et très souvent bénins :

  • Rougeur et inflammation : elle est transitoire et est en principe évitée par le traitement post laser
  • Hypertonie : le SLT peut provoquer une augmentation transitoire de la pression oculaire
  • Inefficacité : parfois si le trabéculum est trop malade, il n’y a pas d’effet du laser sur la pression qui ne baisse pas, il faut donc envisager un autre traitement (collyre ou chirurgie)

L’iridotomie périphérique

L’iridotomie consiste à réaliser un trou dans l’iris (couleur de l’œil), en préventif ou en curatif du glaucome par fermeture de l’angle irido-cornéen.

  • Objectif – L’iridotomie permet de rétablir un jeu de pression normal de part et d’autre de l’iris, de rouvrir l’angle irido-cornéen et parfois d’abaisser la pression intra-oculaire. L’iridotomie empêche la survenue d’un glaucome aigu et permet aussi son traitement en urgence.
  • Indication – Chez les yeux prédisposés de petite taille ou hypermétrope la zone d’évacuation de l’humeur aqueuse, appelée angle irido-cornéen, peut être étroite ou rétrécie. Il existe dans ce cas une potentielle augmentation de la pression intra-oculaire et un risque de glaucome aigu (ou crise aiguë de fermeture de l’angle).
iridotomie laser
Iridotomie au laser
Source AAO

Effets secondaires et complications de l’iridotomie périphérique

Les effets secondaires de l’iridotomie périphérique sont rares et très souvent bénins :

  • Rougeur et inflammation : elle est transitoire et est en principe évitée par le traitement post laser
  • Hypertonie : l’iridotomie peut provoquer une augmentation transitoire de la pression oculaire
  • Hyphéma : il s’agit d’un saignement de l’iris au sein de la chambre antérieure, il est bénin dans l’immense majorité des cas et rentre dans l’ordre sans traitement
  • Éblouissement / gêne visuelle : elle peut être liée à la lumière passant par l’orifice créé dans l’iris, le plus souvent transitoire

Autres traitements laser du glaucome

Les autres traitements laser du glaucome sont moins fréquemment utilisés. La séance se déroule comme une séance d’iridotomie ou de trabéculoplastie.

  • Iridoplastie – L’iridoplastie consiste à chauffer la racine de l’iris pour rouvrir l’angle irido-cornéen. Elle est réservée aux rares cas d’iris plateau, un syndrome peu fréquent de fermeture de l’angle par l’iris.
  • Lyse de suture – La lyse de suture se réalise dans les quelques jours qui suivent une trabéculectomie. Elle permet de couper un fil de suture au laser pour abaisser la pression oculaire.
  • Goniopuncture – La goniopuncture se réalise quelques mois après une sclérectomie profonde non perforante (SPNP). Elle consiste à faire un petit trou dans le trabéculum aminci par la chirurgie, cela permet d’abaisser la pression oculaire qui est remontée après la chirurgie.

Questions fréquentes

Non, le traitement laser n’est pas douloureux. Il est réalisé sous anesthésie locale en collyre.

L’opération laser de l’œil dure quelques minutes seulement. Il faut par contre mettre des collyre 30 minutes avant la séance pour resserrer la pupille.

Non. Il faut compter 30 minutes de préparation par gouttes sur place si celles-ci n’ont pas été retirées préalablement à la pharmacie. Le geste se déroule lui en externe (comme une consultation classique).

Non, mieux vaut éviter sauf cas particulier (difficultés de déplacement, instabilité physique,…) . Les rares effets secondaires et complications nécessitent de traiter chaque œil lors d’une consultation dédiée.

Les risques des traitements laser sont rares et le plus souvent bénins. Il peut s’agir d’une inflammation de l’œil, d’une augmentation de la pression oculaire ou d’un saignement de l’iris (hyphéma).

Informations utiles, documents et administratif

Consentement

Consentement – Trabéculoplastie laser

Recommandations officielles émises par la SFO (société française d’ophtalmologie) concernant la trabéculoplastie laser (SLT)

Consentement – Iridotomie ou iridoplastie laser

Recommandations officielles émises par la SFO (société française d’ophtalmologie) concernant l’iridotomie ou iridoplastie laser
Dr Louis Debillon

Auteur

Dr Louis Debillon

Le Dr Louis Debillon est chirurgien ophtalmologue à Paris. Il est spécialiste de la chirurgie de la cataracte, du glaucome et de la rétine
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires