Les interventions pour ne plus porter de lunettes sont principalement représentées par les opérations des yeux au laser, dont il existe quatre variantes, chacune caractérisée par ses propriétés propres : la PKR, la TransPKR, le LASIK et le SMILE. Les interventions par pose d’implants intraoculaires sont également possibles dans certains cas, mais également plus risquées. Il s’agit des implants phakes (ICL) et du PRELEX.

Laser – PKR & TransPKR

La PhotoKératectomie Réfractive au laser de surface Excimer et son évolution sans contact 100% laser, la TransPKR

Laser – LASIK

Le Laser in Situ Keratomileusis, pour une récupération visuelle quasi immédiate et l’absence de douleurs

Laser – RELEX / SMILE

Le RELEX / SMILE, Small Incision Refractive Lenticule Extraction , constitue une alternative au LASIK

Implants – ICL / IPCL

Les implants phakes sont reservés aux contre-indication des laser

Implants – PRELEX

Corriger la presbytie par la pose d’implants multifocaux

Quelles sont les principales techniques en chirurgie réfractive ?

La chirurgie réfractive recourt à deux grands types d’interventions : les interventions au laser, toujours envisagées en première intention et en second recours, les interventions par pose d’implants, plus invasives.

Les chirurgies au laser

Les chirurgies au laser consistent toutes à appliquer un laser pour modifier en profondeur la structure de la cornée et ainsi, corriger les défauts visuels. Il existe quatre méthodes principales :

  • La PKR
  • La PKR transépithéliale
  • Le LASIK
  • Le SMILE
Récupération visuelle après une chirurgie réfractive
Récupération visuelle après les opérations laser

Les chirurgies par pose d’implant

La chirurgie par pose d’implants, plus invasive que la chirurgie au laser, est toujours envisagée en seconde intention. Deux types d’interventions existent principalement :

  • Les implants phakes
  • La chirurgie du cristallin clair

Les chirurgies au laser

Les chirurgies au laser consistent à traiter la cornée dans sa partie profonde et à la sculpter pour en modifier la forme et ainsi corriger le trouble visuel. Les principales méthodes se distinguent selon le laser et la méthode employée pour y parvenir.

Anantomie oeil normal emmétrope
La cornée est l’objet du traitement

La PKR ou Photokératectomie réfractive

Elle recourt à un grattage manuel de la partie la plus superficielle de la cornée pour exposer la cornée profonde sur laquelle est appliquée le laser (excimer) qui vient sculpter la cornée en profondeur. Le grattage requiert une « repousse », période de quelques jours durant laquelle l’œil est douloureux et la vision floue. Cette technique réputée pour sa grande sécurité ne laisse aucune cicatrice.

pkr vidéo
PKR
Source Karl Zeiss Meditec

La t-PKR ou PKR transépithéliale

Il s’agit d’une évolution récente de la PKR 100% laser. Dans cette technique, un premier laser se substitue au grattage manuel de la première étape pour éliminer (brûler) la partie superficielle de la cornée. Le second laser (excimer) s’applique ensuite sur la cornée profonde comme en PKR. Les bénéfices sont les mêmes qu’en PKR : simplicité de la procédure chirurgicale et absence de cicatrice. Intensité et durée de la douleur et vision floue post-opératoire, sont réduites en comparaison d’une PKR classique.

transpkr vidéo
t-PKR
Source Karl Zeiss Meditec

Le LASIK ou Laser Assisted In-situ Kératomileusis

Au cours d’un LASIK, la cornée superficielle est découpée à l’aide d’un laser (femtoseconde), pour créer un « volet cornéen » seulement rattaché par une charnière. Le volet est ensuite soulevé manuellement, puis le laser excimer appliqué pour traiter en profondeur la cornée comme au cours d’une PKR. Le volet, reposé en fin d’intervention, s’apparente à une greffe ce qui explique les bénéfices et la magie de cette chirurgie : rapidité de la récupération visuelle et absence de douleurs en particulier mais aussi ses inconvénients : plan de clivage laissant une fragilité plus importante qu’en PKR et découpe des nerfs cornéens exposant d’avantage au risque de sécheresse oculaire.

lasik vidéo
LASIK
Source Karl Zeiss Meditec

Le RELEX / SMILE ou Small Incision Lenticule Extraction

Le RELEX / SMILE (Small Incision Lenticule Extraction) est une méthode encore assez confidentielle supposée diminuer les inconvénients du LASIK en réduisant la taille de la cicatrice. Au cours de cette chirurgie, le laser (excimer) découpe en profondeur un lenticule de cornée dont la forme corrige le défaut visuel. Le lenticule est ensuite extrait manuellement par une incision de taille réduite. Cette méthode, qui ne permet pas de traiter l’hypermétropie suppose une courbe d’apprentissage et une maîtrise parfaite du geste par le chirurgien.

relex smile video
SMILE
Source Karl Zeiss Meditec

Les implants intra-oculaires

La chirurgie par pose d’implants regroupe deux interventions bien distinctes. Les implants phakes (ICL/IPCL), qui s’adressent aux patients non presbytes présentant une contre-indication au laser et la chirurgie du cristallin clair (PRELEX) qui s’adresse aux patients presbytes désireux de ne plus porter de correction. Les implants, phakes tout particulièrement, ne sont à envisager avec précaution, qu’en cas de contre-indication au laser et d’une motivation importante en raison du caractère intra-oculaire de cette chirurgie.

Implant phake ICL / IPCL

La pose d’implants phakes, dont il existe deux modèles principaux (ICL Implantable Contact Lens et IPCL Implantable Phakic Contact Lens ), consiste à introduire dans l’œil un implant pour corriger la vue. Elle s’adresse à des patients jeunes non presbytes présentant une contre-indication formelle à la chirurgie au laser. Entre de bonnes mains, cette chirurgie donne d’excellents résultats, mais elle implique des risques nettement supérieurs à ceux encourus au cours d’un laser, qui doivent être parfaitement compris.

icl ipcl implant phake vidéo
Pose d’un implant phake
Source Bausch & Lomb

Cristallin clair PRELEX

La chirurgie du cristallin clair, dite PRELEX (Presbyopic Lens Exchange), s’adresse aux patients presbytes – autour de 50 à 60 ans, désireux de retrouver la vue de près et de loin. Elle consiste à retirer le cristallin pour le remplacer par un implant multifocal selon une méthode chirurgicale qui est celle employée au cours de l’opération de la cataracte. En France, cette chirurgie est classiquement considérée en seconde intention, après le laser. Pourtant, les excellents résultats visuels qu’elle offre sont à mettre en balance avec des risques bien moindres que ceux encourus au cours d’une opération par implants phakes, ce qui en fait une alternative intéressante au laser en première intention.

Opération de cataracte
Cristallin clair
Source Karl Zeiss Meditec

Comparatif des chirurgies des yeux au laser

Caractéristiques PKR vs PKR transépithéliale vs LASIK vs SMILE

PKRtPKRLASIKSMILE
Douleurs opératoiresAucuneAucuneAucuneAucune
Durée opératoireRapideTrès rapideRapideRapide
Douleurs post-op3/4 jours1/2 joursAucuneAucune
Récupération visuelle3/4 jours2/3 joursJ1J1
Interruption travail5 jours4/5 jours1 jour1 jour
Reprise conduiteJ5J5J1J1
Acuité J120%20%90%80%
Acuité M190%95%100%100%
Acuité M3100%100%100%100%
Coût+++++++++++
Comparatif des chirurgies réfractives au LASER
PKR – PKR transépithéliale – LASIK – SMILE

Éligibilité PKR vs PKR Transépithéliale vs LASIK vs SMILE

PKRtPKRLASIKSMILE
Myopie-1 à -6-1 à -6-1 à -10-1 à -10
HypermétropieEviterEviter+1 à +6Eviter
Astigmatisme-1 à -4-1 à -4-1 à -6-1 à -6
Presbytie+1 à +3
Bascule
+1 à +3
Bascule
+1 à +3
Bascule
Presbylasik
+1 à +3
Bascule
SecheressePossiblePossibleEviterEviter
Cornée fine ou irrégulièrePossiblePossibleEviterEviter
Pratique sport de contactPossiblePossibleEviterPossible
Eligibilité aux chirurgies réfractives LASER
PKR – PKR transépithéliale – LASIK – SMILE

Atouts et inconvénients des principaux lasers PKR, tPKR, LASIK, SMILE

atouts et inconvénients des principaux lasers

Trouver un chirurgien ophtalmologue pour une opération des yeux

Les ophtalmologues chirurgiens de la communauté Qualidoc sont disponibles pour un rendez-vous de consultation partout en France.

Dr Romain Jaillant

Auteur invité

Dr Romain Jaillant

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Jaillant est spécialiste des interventions de cataracte, rétine et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Ophtalmologique Paris 17 - SOS Oeil.
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires