La myopie entraîne allongement de l’œil et un amincissement de la rétine, source de complications. Les plus fréquentes sont le décollement de la rétine et le néovaisseau du myope fort. Le néovaisseau est déclenché par l’amincissement de la macula jusqu’à sa rupture. Il entraîne une baisse de vision brutale avec métamorphopsies (lignes déformées) et scotome (tache sombre fixe) comme le fait la DMLA chez le patient âgé. Il s’agit d’une urgence thérapeutique : une injection intravitréenne doit être réalisée afin de résorber le vaisseau et l’œdème.

Injection intravitréenne IVT
Injection intravitréenne IVT Source AAO

Le néovaisseau du myope fort en bref

  • Fréquence : 5 à 10% des myopes forts ( < – 6 dioptries)
  • Urgence : oui (48-72h)
  • Facteurs de risque : myopie forte, âge
  • Symptômes : baisse de vision brutale, scotome, métamorphopsies
  • Cause : amincissement de la membrane de Bruch et de la choroïde
  • Pronostic : variable, injection en urgence dès présence des symptômes
  • Évolution :
    • Résorption rapide des symptômes après l’injection (5 à 7 jours)
    • Récidives aléatoires
  • Traitements : injections intravitréennes d’anti-VEGF en urgence

Qu’est-ce que le néovaisseau du myope fort ?

La myopie forte entraîne un amincissement de la rétine dans sa globalité. En regard de la macula, la rétine amincie peut souffrir, se rompre et développer un néovaisseau. Fragile, ce néovaisseau peut brutalement saigner, créant un œdème de la macula et une déformation de la vision.
Le néovaisseau du myope touche 5 à 10% des myopes forts. Il s’agit de patients le plus souvent jeunes lors des 1ers symptômes.

Symptômes du néovaisseau

Les symptômes du néovaisseau du myope fort correspondent à une atteinte de la macula, il s’agit donc principalement d’une atteinte de la vision centrale et précise.
Ainsi on retrouve :

  • La baisse de vision
  • Les métamorphopsies (déformation des lignes)
  • Le scotome (tache floue ou noire centrale fixe)

Afin de bien détecter soi-même les symptômes, cliquez sur l’image de gauche pour l’agrandir et cachez chaque œil en alternant. En cas d’asymétrie de la vision, de déformation des lignes ou de présence d’une tache floue ou noire fixe (scotome), une consultation ophtalmologique rapide ( < 48 heures) est souhaitable.

Grille d'Amsler : image normale
Image normale
Grille d'Amsler : métamorphopsies
Métamorphopsie
Grille d'Amsler : scotome
Scotome

Consultation : dépister & diagnostiquer le néovaisseau du myope fort

Le néovaisseau du myope fort apparaît brutalement et sans prévenir. Il faut consulter au plus vite afin de mettre en place le traitement approprié.

  • Anamnèse : date de début des symptômes et retentissement.
  • Réfraction et mesure de l’acuité visuelle : évaluation du degré de myopie et recherche œil par œil d’une baisse de vision, de métamorphopsies et d’un scotome.
  • Examen clinique : en utilisant une lampe à fente et le fond d’œil à la recherche d’une hémorragie de la macula.
  • OCT : c’est l’examen de référence. On retrouve le néovaisseau traversant la membrane de Bruch et causant de l’œdème maculaire.
Néovaisseau de myope en photo du fond d'œil: hémorragie maculaire
Hémorragie maculaire
Néovaisseau de myope en OCT : rupture de la membrane de bruch et œdème
Rupture de la membrane et œdème

Traitement du néovaisseau du myope fort

Le néovaisseau du myope fort est une urgence ophtalmologique. Le pronostic de récupération baisse chaque jour suivant le début des symptômes. Il faut donc traiter dans un délai raisonnable de 48 h. La prise en charge repose sur une injection intravitréenne d’anti-VEGF.
La procédure se déroule sous anesthésie locale par gouttes, dans une salle stérile dédiée au cabinet ou à la clinique.
Une injection est réalisée, celle-ci est renouvelée en cas de récidive des symptômes.

Les injections intravitréennes chez le myope fort

  • Traitement : en urgence
  • Produits : anti-VEGF : Ranibizumab (Lucentis®) ou Aflibercept (Eylea®)
  • Fonction : résorber l’œdème et le néovaisseau
  • Schéma de traitement : 1 injection et contrôle à 1 mois
  • Surveillance : espacement progressif des consultations de suivi. Nouvelle injection en urgence si récidive des symptômes.
Rupture de la bruch et œdème maculaire pour néovaisseau du myope fort
Œdème & néovaisseau maculaire
Cicatrice fibreuse résiduelle après traitement
Cicatrice résiduelle

Évolution, surveillance et pronostic

Après traitement en urgence, place à la surveillance. Le premier contrôle ophtalmologique est programmé 1 mois après l’injection. Il sera composé d’une mesure de l’acuité visuelle et d’un OCT permettant d’analyser la résorption de l’œdème.
Le néovaisseau ne disparaît pas, il fibrose. Cela veut dire qu’il arrête de provoquer de l’œdème. Des métamorphopsies et un scotome résiduel persistent parfois après l’épisode. Le suivi est ensuite progressivement espacé.

Réagir devant une récidive

Les patients myopes sont extrêmement attentifs à leurs symptômes. En cas de réapparition ou aggravation des troubles il est conseillé de consulter sous 48 heures maximum pour réaliser une nouvelle injection.

Autosurveillance du néovaisseau

Les symptômes de DMLA peuvent être autodépistés précocement par les patients. De même l’autosurveillance régulière permet de dépister une aggravation imprévue de la maladie entre deux consultations de suivi.

Autotester sa macula :

  • Regarder la grille avec les 2 yeux
    • Fixer le point noir central
  • Cacher un œil :
    • Les lignes sont-elles déformées ?
    • Le point s’est-il élargi ?
    • Dans le cadre d’un suivi, si les symptômes étaient déjà présents, se sont-ils aggravés ?
  • Tester l’autre œil

En cas de réponse positive aux questions précédents sur l’un des 2 yeux, une consultation rapide avec réalisation d’un OCT est souhaitable.

Grille d'amsler permettant l'auto test et le dépistage de la DMLA
Grille d’Amsler

Trouver un spécialiste de la rétine

Les chirurgiens de la rétine membres de la communauté Qualidoc sont disponibles pour un rendez-vous de consultation proche de chez vous partout en France.

Questions fréquentes.

Non, le néovaisseau ne rend pas à proprement parler aveugle car la vision périphérique est conservée. Cependant la baisse de vision centrale entrainée par celui-ci peut être extrêmement profonde.

Les premiers symptômes deu néovaisseau du myope fort sont :

  • les métamorphopsies : lignes déformées
  • le scotome : tache sombre fixe
  • la baisse de vision

Malheureusement non, le néovaisseau se fibrose mais ne disparaît pas. Cela veut dire qu’un suivi ophtalmologique demeurera nécessaire et que de nouvelles injections resteront probables.

Impossible, et tergiverser à le traiter est une mauvaise idée. Le néovaisseau du myope fort affete la vision du patient beaucoup plus vite que la DMLA.

Non, mais la myopie forte l’est. Ainsi avoir plusieurs membres d’une même famille atteints n’est pas rare.

Oui et non, en cas d’excellente récupération visuelle après traitement et stabilité pendant plusieurs mois, l’opération est envisageable. Cependant ce sont 2 problématiques très différentes : d’une part une volonté d’esthétisme, de l’autre une urgence vitale pour l’œil. Les confondre et penser que l’opération de la myopie améliorerait les séquelles du néovaisseau est un mirage.

Non ! Un œil myope reste myope dans sa structure profonde même en cas d’opération. Le risque de développer un néovaisseau du myope fort reste donc le même.

Informations utiles, documents et administratif

Consentements

Consentement – Injections Intravitréennes

Recommandations officielles émises par la SFO (société française d’ophtalmologie) concernant le traitement par injection intravitréennes
Dr Hugo Bourdon

Auteur

Dr Hugo Bourdon

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Hugo Bourdon est spécialiste des interventions de cataracte, rétine, glaucome et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Hospitalier National des 15/20.
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires