Les opérations de la rétine sont de plus en plus maîtrisées. Un strict suivi des recommandations postopératoires permet cependant d’améliorer le pronostic de récupération.

Suites opératoires : récupération, convalescence et douleurs

  • L’intervention est non douloureuse. Contrairement à la cataracte, le patient ne voit le plus souvent rien (à peine une main qui bouge) après l’intervention.
  • En cas d’instillation d’air ou de gaz en fin d’intervention, la vision revient progressivement de haut en bas comme un niveau progressif.
  • La gêne visuelle et les douleurs permettent une reprise d’un travail sédentaire autour du cinquième jour postopératoire en l’absence de positionnement.
  • Le port de charges lourdes ( >15 kg) est déconseillé les 15 jours suivant l’intervention.

Vision après une opération de la rétine

Afin d’aider la rétine à cicatriser, de l’air stérile ou un gaz expansif sont généralement instillés dans la cavité vitréenne, on parle de « tamponnement« . La présence d’air ou de gaz dans l’œil brouille fortement la vision, la vision est donc réduite à la perception d’une main qui bouge devant le regard.
L’air ou le gaz vont ensuite se dissiper laissant apparaître un croissant clair en haut du champ de vision, puis une bulle inférieure qui va disparaître totalement.

Disparition du tamponnement

Disparition du tamponnement
Disparition du tamponnement

Soins postopératoires

Les principaux médicaments administrés après l’opération sont des collyres (gouttes) inflammatoires, antibiotiques et hypotonisants.

  • Collyres : Antibiotiques et anti-inflammatoires +/- hypotonisants.
    • Hygiène des mains parfaite : lavées à l’eau et au savon avant chaque instillation.
    • Le flacon ne doit pas entrer en contact avec l’œil.
    • Un intervalle de 3 à 5 minutes est à respecter entre l’instillation des différents collyres.
  • Coque : A porter la nuit pour éviter les frottements oculaires pendant 1 semaine. De façon générale, éviter de porter les mains aux yeux.
  • Positionnement : Défini par le chirurgien, le positionnement permet d’appuyer sur la déchirure de rétine ou le trou maculaire. En cas de doute sur les consignes, mieux vaut poser la tête en avant le temps de redemander au chirurgien.
  • Antalgiques par voie orale : Ils sont prescrits systématiquement mais à utiliser uniquement en car de douleur.
  • Arrêt de travail : Un arrêt de travail d’environ 15 jours est prescrit. En cas de métier en conditions non salubres ou conduite automobile, un arrêt de 1 mois est préférable.

Rétine : recommandations postopératoires

  • Positionnement – Il s’agit de la recommandation l’emportant sur toutes les autres. Pas de reprise des activités avant la fin du positionnement.
  • Frottements oculaires – Tout contact avec les yeux est déconseillé, en particulier la première semaine suivant l’intervention afin de ne pas réouvrir l’incision.
  • Exposition solaire – Les verres solaires sont recommandés durant le premier mois en cas d’exposition solaire, pour réduire la gêne visuelle.
  • Baignade – L’immersion est proscrite durant 4 semaines environ. Le ruissellement d’eau, paupière fermée, est possible après quelques jours.
  • Sport – La reprise du sport doux est possible après 15 jours (vélo d’appartement, rameur,…) et un mois pour les sports intenses ou en immersion (musculation, running, natation,…).
  • Écrans – La reprise d’une activité sur écran bien qu’inconfortable est possible dès le lendemain.
  • Maquillage – Il est recommandé de l’éviter le premier mois.

En cas de difficultés, il est indispensable de contacter votre chirurgien au plus vite.

Dr Hugo Bourdon

Auteur invité

Dr Hugo Bourdon

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Hugo Bourdon est spécialiste des interventions de cataracte, rétine, glaucome et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Hospitalier National des 15/20.
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires