Les opérations de la rétine consistent à traiter les maladies du fond d’œil. En fonction des pathologies, les techniques opératoires diffèrent. La vitrectomie est la technique de référence pour les membranes épirétiniennes, les trous maculaires, les hémorragies du vitré et le décollement de rétine, exception faite du décollement du sujet jeune où la cryoindentation est privilégiée. Les injections et le laser font référence dans le traitement du diabète et des occlusions veineuses. Pour la DMLA seules les injections intravitréennes sont recommandées.

Décollement de rétine - Opération
Opération par vitrectomie
Source AAO

Traitements de la rétine, du vitré et de la macula en bref

Traitements chirurgicaux : opérations de la rétine

  • Techniques opératoires : vitrectomie & cryoindentation
  • Pathologies traitées : décollement de rétine, membrane épirétinienne, trou maculaire, hémorragie du vitré
  • Anesthésie : locorégionale (péribulbaire) ou générale
  • Durée opératoire : de 20 à 60 minutes en fonction des pathologies
  • Contre-indications : instabilité physique, infection oculaire active
  • Traitement postopératoire : collyres (antibiotique + anti-inflammatoire)
  • Douleurs postopératoires : faibles, sensation de corps étranger
  • Convalescence : de 15 à 30 jours
  • Pronostic visuel : fonction de la pathologie traitée et de son stade
  • Complications postopératoires : (re)décollement de rétine, hypotonie oculaire, cataracte, endophtalmie

Traitements médicaux : laser & injections

  • Techniques : laser argon ou injection intravitréenne
  • Pathologies traitées : DMLA, occlusion veineuse, diabète,…
  • Déroulement : externe ( = au cabinet), SANS hospitalisation
  • Anesthésie : local (gouttes anesthésiantes)
  • Durée des traitements : 5 à 10 minutes
  • Convalescence : quelques heures
  • Douleurs : faibles à inexistantes

Vitrectomie

Traitement interne des décollements de rétine, membranes, trous maculaires & hémorragies du vitré

Cryoindentation

Opération du décollement de rétine par voie externe.

Injection intravitréenne

Traitement des néovaisseaux et de l’œdème par injection dans le corps vitré.

Laser argon

Traitement des déchirures de rétine et des néovaisseaux périphériques.

Quelles sont les principales techniques en chirurgie de rétine ?

La chirurgie de rétine repose sur deux grandes classes d’intervention : les chirurgies vraies réalisées en hospitalisation et les traitements médicaux-chirurgicaux micro-invasifs réalisés en salle stérile.

On retrouve donc :

Les opérations mini-invasives :

Les actes externes (micro-invasifs) :

Les différentes techniques opératoires sont détaillées ce dessous :

La vitrectomie

La vitrectomie consiste à retirer le gel nommé vitré présent en avant de la rétine afin d’accéder à la rétine et réaliser les traitements nécessaires. Il s’agit de la technique de base pour le traitement des pathologies vitréorétiniennes actuellement.

Les interventions par vitrectomie se déroulent en ambulatoire sous anesthésie locale et sont indolores.

Les pathologies rétiniennes pouvant être traitées par vitrectomie sont :

Décollement de rétine - Opération
Vitrectomie
Source AAO

Opération par vitrectomie

  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Jeun à respecter : oui
  • Anesthésie : consultation préalable & anesthésie péribulbaire
  • Technique opératoire : vitrectomie
  • Taponnement postopératoire : optionnel par air ou gaz
  • Suites opératoires : absence de vision pendant le tamponnement, disparition du tamponnement progressive
  • Récupération : fonction de la pathologie

La cryoindentation

La cryoindentation consiste à cautériser une déchirure puis à ramener la sclère contre la déchirure afin de colmater la déhiscence et recoller la rétine. Bien que de moins en moins pratiquée du fait de l’amélioration de la vitrectomie, cette technique reste celle de choix dans le décollement de rétine du sujet jeune ( < 45 – 50 ans).

Les interventions par cryoindentation se déroulent en ambulatoire le plus souvent sous anesthésie générale. L’intervention est indolore en elle-même. Une injection péri oculaire d’anesthésique associée à des traitements antalgiques postopératoires appropriés permettent de contrôler la douleur postopératoire.

Cette technique est uniquement utilisée dans le traitement du décollement de rétine :

  • Du sujet jeune ( < 45 – 50 ans)
  • Chronique
  • Réfractaire avec rétraction de la rétine
Cryoindentation
Cryoindentation
Source AAO

Opération par cryoindentation

  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Jeun à respecter : oui
  • Anesthésie : consultation préalable & anesthésie générale (parfois péribulbaire)
  • Technique opératoire : cryoapplication de la déchirure par voie externe et indentation sclérale
  • Suites opératoires : inflammation et œdème de la conjonctive fréquent
  • Positionnement : rarement indiqué (seulement si bulle de gaz)
  • Récupération : rapide (1 à 2 semaines) en l’absence de tamponnement par gaz

Le laser Argon

Le laser Argon est une technologie laser permettant de faire réagir, cautériser et cicatriser la rétine contre son enveloppe nourricière : la choroïde.
La procédure se déroule au cabinet (pas d’hospitalisation) sous anesthésie locale par gouttes avant d’apposer une lentille contre la cornée permettant d’accéder au fond d’œil.

Le laser Argon est utilisé en cas de :

  • Déchirure de rétine : il permet de cautériser la rétine avant qu’elle ne se décolle.
  • Ischémie de rétine : en cas de souffrance de la rétine lié au diabète ou a une occlusion veineuse, le laser Argon permet de :
    • Diminuer les besoins en oxygène des zones concernées.
    • Éviter l’apparition de complications (hémorragies et décollements de rétine).
  • Œdème maculaire : microdosé, le laser Argon permet de traiter les anévrismes vasculaires présents en périphérie de la macula en cas d’œdème maculaire lié au diabète ou a une occlusion veineuse.
Laser Argon
Laser Argon
Source AAO

Les injections intravitréennes (IVT)

Les injections intravitréennes dans le traitement des pathologies maculaires ont été développées au début des années 2000. Elles servent à résorber des vaisseaux rétiniens anormaux ou un œdème de la rétine.
La procédure se déroule dans une salle stérile au cabinet ou à la clinique (sans d’hospitalisation). Une anesthésie locale par gouttes est suffisante.
L’intervention consiste à venir déposer un produit dans le vitré afin qu’il diffuse vers la rétine pour traiter certaines pathologies :

  • Néovaisseaux maculaires et rétiniens : le traitement de choix est les anti-VEGF (Avastin, Eylea® ou Lucentis®). Les pathologies traitées sont la DMLA, le diabète et les occlusions veineuses, la drépanocytose et la rétinopathie du prématuré.
  • Œdème maculaire : dans cette indication peuvent être utilisés les anti-VEGF ou les anti-inflammatoires (corticoïdes). Les pathologies traitées sont la DMLA (anti-VEGF uniquement) et le diabète ou les occlusions veineuses (choix du produit adapté au patient).
Injection intravitréenne IVT
Injection intravitréenne IVT Source AAO

Trouver un chirurgien de rétine

Les chirurgiens de la rétine membres de la communauté Qualidoc sont disponibles pour un rendez-vous de consultation proche de chez vous partout en France.

Questions fréquentes

Non, contrairement aux idées reçues l’opération de la rétine est réalisée avec un vitréotome. Il s’agit d’une chirurgie manuelle.

Oui et non. L’œil non opéré est masqué par le champ opératoire. L’œil opéré, quant à lui, est éclairé par une lumière très éblouissante qui ne permet pas de percevoir normalement les choses.

Non, les interventions de la rétine sont habituellement unilatérales (œil par œil). En effet la présence d’air ou de gaz empêchant une vision correcte, on attend que le tamponnement d’un œil soit terminé pour prendre en charge le second.

Non. La chirurgie de la rétine se pratique en ambulatoire. Compte tenu de la sédation par l’anesthésiste, les opérations se déroulent en chirurgie ambulatoire afin de récupérer 2 à 3 heures après l’intervention.

Le tarif remboursé par la sécurité sociale est de 271,70€ pour l’intervention d’une membrane épirétinienne à 348,19€ pour les décollements de rétine complexes. À cela peuvent s’ajouter le complément d’honoraire ne devant pas dépasser 150% du tarif sécurité sociale, soit 407 à 522€ de dépassement maximum.

Informations utiles, documents et administratif

Consentements

Consentement – Vitrectomie

Recommandations officielles émises par la SFO (société française d’ophtalmologie) concernant la chirurgie par vitrectomie

Consentement – Laser Argon

Recommandations officielles émises par la SFO (société française d’ophtalmologie) concernant le traitement de la rétine par laser Argon

Consentement – Injections Intravitréennes

Recommandations officielles émises par la SFO (société française d’ophtalmologie) concernant le traitement par injection intravitréennes
Dr Hugo Bourdon

Auteur

Dr Hugo Bourdon

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Hugo Bourdon est spécialiste des interventions de cataracte, rétine, glaucome et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Hospitalier National des 15/20.
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires