Les ouvrages décrivant les premières tentatives de correction chirurgicale du strabisme remontent au milieu du XIXe siècle. Cependant, dès le début de l’époque pharaonique, ce défaut visuel était bien identifié, comme peut en témoigner le complexe funéraire de Djéser érigé en 2600 avant J.-C., où certaines figures humaines présentent un strabisme convergent.

Les grandes étapes de la chirurgie du strabisme

  • 19ème siècle : travaux du Dr Javal sur le strabisme
  • 1939 : première chirurgie par résection musculaire réussie

De la méthode de Stromeyer au procédé de Dieffenbach

La première méthode chirurgicale a été décrite en 1838 par le chirurgien Louis Stromeyer. D’après ses expériences réalisées sur des cadavres, il recommande la section du muscle droit interne de l’œil « malade » en cas de strabisme convergent.

En 1939, le chirurgien Johann Friedrich Dieffenbach fut le premier à expérimenter cette chirurgie à Berlin, non sans difficulté. Cette opération fût un franc succès.

Des premières chirurgies à nos jours

Au milieu du XIXe siècle, une meilleure compréhension de la physiologie et du mode d’action des muscles oculomoteurs (notamment par Albrecht von Graefe) ont permis l’évolution des techniques chirurgicales.

Les chirurgiens allemands Curt Cüppers et Herbert Kaufmann sont considérés comme les fondateurs de la chirurgie moderne du strabisme (fin du XXe – début du XXIe siècle).

Dr Margot Denier

Auteur invité

Dr Margot Denier

Le Dr Margot Denier est ophtalmologue, formée à Paris et spécialiste de l'ophtalmologie pédiatrique. Elle pratique la chirurgie de la cataracte, du strabisme et les interventions de chirurgie ophtalmologique pédiatrique spécialisées (glaucome et cataracte congénitaux en particulier)
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires