Le bilan préopératoire en chirurgie de rétine permet de répondre à la question suivante : « Ais-je besoin d’être opéré et que m’apportera l’intervention ? » La présence d’une baisse d’acuité visuelle, de métamorphopsies (lignes déformées) ou d’un scotome (tache sombre fixe) sont les critères le plus souvent retenus en chirurgie de rétine. La diversité des affections et leur différence de vitesse d’évolution rendent néanmoins la définition de critères exacts difficile.

oct bilan préopératoire rétine
Tomographie par cohérence optique

Consultation préopératoire en rétine

La consultation préopératoire est un moment crucial en chirurgie de rétine. Elle permet d’évaluer la gravité de l’affection, son retentissement, ainsi que les bénéfices et les risques de l’intervention.

Les étapes sont les suivantes :

  • Interrogatoire : évaluation de l’ancienneté des symptômes, leur retentissement et leur évolution
  • Mesure de l’acuité visuelle : évaluation de la vision de loin (échelle de Monnoyer) et de près (échelle de Parinaud)
  • Examen clinique : l’examen clinique se réalise le plus souvent après dilatation pupillaire
    • Evaluation du segment antérieur en lampe à fente
    • Examen du fond d’œil dilaté
  • Imagerie : des clichés de la rétine sont fréquemment réalisés
    • Un « scanner » de la macula appelé OCT (tomographie par cohérence optique) permet d’analyser de manière précise les 10 couches de la rétine
    • Exemple : l’épaisseur de la macula peut être mesurée en cas de membrane épirétinienne ou la largeur du trou maculaire
    • Rétinographies (ou rétinophotos) en champ large permettent d’avoir une image globale de la rétine

Votre chirurgien effectue ensuite une synthèse de votre pathologie et vous proposera la solution médicale ou chirurgicale la plus adaptée à votre pathologie.

Indications opératoires et éligibilité

Ai-je besoin d’être opéré ? Est-ce le bon moment d’opérer ? Quand opérer ?
L’indication d’une opération dépend de nombreux arguments, parmi lesquels la gravité de la maladie, sa vitesse d’évolution et la gestion des suites opératoires. Comprendre et adhérer au projet thérapeutique est indispensable, puisque c’est au patient que revient la décision finale d’opérer ou non.

  • Gêne visuelle
    • La présence de métamorphopsies ou d’un scotome d’autant plus que ces symptômes sont évolutifs est un argument en faveur d’une intervention.
  • Baisse de vision
    • L’intensité de la baisse de vision est un facteur motivant l’intervention. Dans le cadre des pathologies maculaires, attendre une acuité visuelle trop basse est un facteur de mauvais pronostique. En effet, les acuités visuelles préopératoires trop basses ont tendance à moins bien récupérer.
  • Cas du décollement de rétine
    • Dans le cas du décollement de rétine, une règle s’applique : tout décollement de rétine récent doit être opéré.
    • Le délai d’urgence dépend de la durée d’évolution du décollement : plus il est récent, plus l’intervention doit être précoce.

Contre-indications opératoires et inéligibilité

La consultation préopératoire est une étape clé de la programmation d’une intervention de rétine. Le chirurgien s’emploiera à déceler l’absence de contre-indications à la chirurgie. L’interrogatoire et l’examen du fond d’œil parfois suivi d’un OCT sont les étapes clés.

  • Infection oculaire
    • Toute infection oculaire ou de paupière active : conjonctivite, kératite infectieuse, … doit conduire au report de l’intervention. Un risque de dissémination intraoculaire est présent.
  • Instabilité physique
    • L’intervention nécessite de rester allongé de manière stable sur le dos durant 30 à 45 minutes. En cas d’incapacité à rester à plat dos sous anesthésie locale : insuffisance cardiaque ou respiratoire, douleurs chroniques, troubles psychiques, … il vaut mieux privilégier une anesthésie générale ou surseoir à l’intervention.
Dr Hugo Bourdon

Auteur invité

Dr Hugo Bourdon

Ophtalmologiste à Paris, le Dr Hugo Bourdon est spécialiste des interventions de cataracte, rétine, glaucome et de chirurgie réfractive. Il exerce au Centre Hospitalier National des 15/20.
Voir le profil

Publier un commentaire

* champs obligatoires